Get Adobe Flash player
  • Diapo Photo
  • Diapo Photo2
  • Diapo Photo3
  • Diapo Photo4
  • Diapo Photo5
  • Diapo Photo6
  • Diapo Photo7

Actualités

  • MATOAN-DAHATSORATRA
    MATOAN-DAHATSORATRA
    Read more
  • AKON’NY FIVORIAM-BEN’NY BIMTT NATAO TANY TOLIARA
    AKON’NY FIVORIAM-BEN’NY BIMTT NATAO TANY TOLIARA
    Read more
  • Le pouvoir de la cartographie 3D
    Le pouvoir de la cartographie 3D
    Read more
  • RENCONTRE A FARAVOHITRA
    RENCONTRE A FARAVOHITRA
    Read more
  • FANOKANANA MPANOLOTENA AN-TSITRAPO (MAFA) ATO ANATIN’NY SYNODAM-PARITANY MANAKARA
    FANOKANANA MPANOLOTENA AN-TSITRAPO (MAFA) ATO ANATIN’NY SYNODAM-PARITANY MANAKARA
    Read more
  • VAHA OLANA SY VELON-TENA  MANDALA NY TONTOLO IAINANA NY « IMPLUVIUM »
    VAHA OLANA SY VELON-TENA MANDALA NY TONTOLO IAINANA NY « IMPLUVIUM »


    Read more
  • FANADIHADIANA NATAO TAMIN’ATOA RAZAFINDRABE Rovatiana
    FANADIHADIANA NATAO TAMIN’ATOA RAZAFINDRABE Rovatiana
    Read more
  • VEHIVAVY TOMPON’ANDRAIKITRA AMIN’NY SEHATRA REHETRA
    VEHIVAVY TOMPON’ANDRAIKITRA AMIN’NY SEHATRA REHETRA
    Read more
  • Taratra Rakotomamonjy  Directrice générale adjointe de l’ONG Vozama
    Taratra Rakotomamonjy Directrice générale adjointe de l’ONG Vozama
    Read more

Le pouvoir de la cartographie 3D

Des communautés rurales au Siriname ont développé une carte en trois dimensions de leur territoire afin de mieux négocier le partage final des services environnementaux. Hommes, femmes Saramaccan ont travaillé pendant 10 jours pour établir une carte en trois dimensions du bassin supérieur du fleuve Suriname afin de décrire leur territoire et son importance pour leur existence et leur identité culturelle. Lors des travaux, les représentants de 14 villages ont mis en commun leurs connaissances sur plus de 3O points concernant les infrastructures, l’utilisation des terres et des ressources et les sites culturels. Les informations délicates ont été omises pour garantir une diffusion publique de la version finale de la carte et son utilisation pour des analyses spatiales plus poussées effectuées par Tropenbos International qui a déjà qui a déjà procédé à la numérisation des données validées par les communautés en décembre 2014.Ce  groupe a été choisi en raison des menaces passées et présentes qui pèsent sur so territoire et son existence. Il y a 50 ans, 5 000 Saramacans ont été déplacés de leurs terres ancestrales pour permettre la construction d’un important barrage. Aujourd’hui, ils vivent parmi tant d’autres groumes de Saraccans mais ils ne jouissent pas  des mêmes droits d’accès et d’utilisation de ressources. Les droits territoriaux des Saramaccans en général doivent encore être officiellement reconnus  dans un contexte où la concurrence de groupes externes  s’accroît avec le développement de l’infrastructure routière. En documentant leur connaissance approfondie de la région et leurs méthodes traditionnelles et durables d’exploitation des ressources, les Samaraccans espèrent faire mieux entendre leur voix et être mieux compris par les décideurs. Pour Stiefen Perrusi de l’Association des chefs de village Samaraccan, la création de cette carte aura des retombées positives tant dans la communauté qu’en dehors. Cela devrait surtout aider les villages à négocier plus efficacement les questions d’utilisation et de gestion des terres et le partage final des services environnementaux. Il est aussi persuadé que cette carte a permis aux jeunes de communauté d’être sensibilisés davantage à leurs traditions et leur histoire.
Un film retraçant cette expérience soutenue par le CTA et le WWF a été présenté en octobre 2014 à Paramaribo, au Suriname, lors de la 12è édition, au Suriname, lors de la 12é édition de la Semaine Caribéenne de l’Agriculture.


MIKE Davidison